logo tellmycity
mesures Niv2 nappesVC
CBF 2017 2017Jazz 70
mercredi 29 novembre 2017 20h30

Espace culturel Bernard Fabre

17€ entrée générale
15€ tarif réduit

réservations fnac.com et billetterie sur place

Le blues est souvent une affaire de transmission. De père à fils quelquefois, de maître à disciple plus fréquemment. C’est ce qu’a pu vivre Carl Weathersby, présenté cette année dans la tournée du Chicago Blues Festival, qui a bénéficié de l’enseignement d’un ami de son père, l’immense Albert King ! Carl aura même ce privilège de jouer en tournée avec lui, avant de se fixer à Chicago et d’intégrer les Sons of Blues dirigés par Billy Branch. Il peaufinera, perfectionnera son style tout au long des années 1980, collaborant notamment avec Carlos Johnson, Hubert Sumlin et Carey Bell. Il reçoit en 1996 le Handy Award du nouvel artiste de blues pour « Don’t Lay Your Blues On Me », son premier album paru sur Evidence.

Cette année il sera accompagné par une autre personnalité : Rico McFarland.
Comme de nombreux artistes de Chicago, Rico a grandi avec le blues. Il a vu passer chez lui des légendes comme Otis Rush ou Hubert Sumlim qui venaient jamer toute la nuit avec son père. James. Rico s’est construit du coté du « low down dirty blues » en allant chercher ses influences chez Howlin Wolf et Jimmy Rogers. Typiquement le genre de bluesman qui a joué avec tout le monde et qui a beaucoup voyagé dans le pays, avant de se consacrer à une carrière plus personnelle.
Il s’est fait connaître en jouant notamment avec James Cotton puis Lucky Peterson pendant de nombreuses années. Ces deux leader seront accompagnés par Calvin Gaskin à la basse; Jeremiah Thomas à la batterie et Ronald Moten aux claviers et au chant d’une nouvelle venue, en la personne de Laretha Weathersby, cousine de Carl, issue également de la scène de Chicago.

La première partie de soirée sera assurée par le groupe Les Rustyn’s, formation géniale de rhythm and blues composée de quatre jeunes nîmois d’une vingtaine d’années, avec un répertoire de reprises et compositions plongeant au coeur des années 50’s et 60’s, de Ray Charles à Roy Head.
Go to top